La Bibliothèque mondiale est un projet de Karine Lebrun débuté en 2012 dans le cadre de la ligne de recherche « De l’auto-archivage immédiat comme œuvre » sous la direction de Julie Morel en collaboration avec des artistes et enseignants. La Bibliothèque mondiale s’inscrivait alors dans une réflexion sur l’archive à l’heure d’Internet, paradigme d’un monde en réseaux modelé par des flux de données circulant continûment, s’actualisant en temps réel et à tout moment disponibles.

Depuis 2014, le projet revêt la forme d’un site Internet et de livres qui documentent ses développements. Pour autant, La Bibliothèque mondiale n’a pas de forme déterminée et produit des objets pour la plupart éphémères et contextuels.
Ainsi, le site Internet est transitoire et s’appréhende comme un carnet de recherche ouvert au public dont l’une des finalités est de mettre en place les archives des collections actuellement en chantier.

La Bibliothèque mondiale se situe sur le terrain de l’art, mais voisine avec d’autres préoccupations qui nourrissent la recherche artistique.

Pour plus d’informations : karinelebrun(at)wanadoo(dot).fr